ARGUMENTATION

SYNTHESE

Qu’est-ce que l’Argumentation ?

Qu’est-ce que l’argumentation ?
– Quand on veut prouver ce qu’on dit
– Idée = raisons pour dire que cette idée est meilleure
– Débat = prouver
– Thèmes = idées

Dans un texte argumentatif, il y a :

  • Un thème = ce dont on parle ; ex : la violence et la télévision
  • Une thèse = ce que pense l’auteur sur le thème. (on peut mettre : « il pense que » devant/ On doit retrouver les mots du thème dedans / C’est un phrase avec un verbe).
    => Ex : La télévision est violente.
  • Les arguments = ce qui défend la thèse (on peut mettre la thèse + CAR devant)
    => Ex : Elle nous influence.
  • Des exemples = ce qui défend l’argumentation (on peut mettre l’argumentation + EN EFFET
    devant) / C’est concret {un évènement, un titre d’émission….}
    => Ex : On a noté une hausse de 2% des crimes aux États-Unis.

Leçon

I- La structure d’une argumentation

A) La thèse

L’argumentation s’organise autour de trois éléments principaux : la thèse, les arguments et les exemples.

La thèse est l’idée que l’on cherche à soutenir.

A la question : Pensez-vous que tout le monde devrait parler anglais aujourd’hui pour pouvoir mieux communiquer ? Il est possible de soutenir les thèses « Oui, tout le monde devrait être capable de parler anglais aujourd’hui » ou « non, il n’est pas nécessaire que tout le monde parle anglais aujourd’hui pour pouvoir communiquer ».

B) Les arguments

Les arguments sont les idées qui soutiennent la thèse et la justifient.

Les arguments peuvent être de plusieurs types :

  • Les arguments théoriques qui font appel à la raison du lecteur.
  • Les arguments d’autorité qui consistent à faire appel à des idées déjà célèbres jugées incontestables.
  • Les exemples à valeur d’argument qui illustrent la thèse et ont une valeur argumentive.

Les arguments peuvent être introduits dans l’argumentation par une conjonction de coordination ou par un adverbe de liaison pour marquer le lien avec la thèse.

L’avenir appartient aux plus déterminés et pas aux plus capables, en effet, les plus déterminés seront ceux qui feront le plus d’efforts pour aboutir à leurs objectifs tandis que les plus capables, ceux qui ont le plus de potentiel ne fourniront peut-être pas les efforts nécessaires.

C) Les exemples

Les exemples ont pour objectif d’illustrer la thèse dans un récit argumentatif. Les exemples peuvent être empruntés à l’histoire, à la littérature, à l’actualité, à la vie quotidienne, etc.

Dans le roman de George Orwell 1984, le personnage de Winston Smith est l’incarnation de la tentative de rébellion à un régime totalitaire : il tente de consigner par écrit tous les mensonges du régime et de les diffuser par le Ministère de la Vérité.

Les exemples peuvent être introduits dans l’argumentation par des adverbes de liaison ou par des expressions telles que « par exemple », « ce qui peut être illustré par le fait que », « comme le prouve » etc.

L’avenir appartient aux plus déterminés et pas aux plus capables. Ce qui peut être illustré par le fait que, dans le conte pour enfantsLe Lièvre et la Tortue, si le lièvre court bien plus vite que la tortue, celle-ci, qui est bien plus maligne, gagne la course contre lelièvre.

II- Les procédés de l’argumentation

A) Accroître l’efficacité de l’argumentation

L’efficacité de l’argumentation peut être accrue grâce à plusieurs facteurs :

  • L’utilisation de connecteurs logiques : et, donc, comme, si, à moins que, en premier lieu, etc.
  • L’utilisation de phrases exclamatives ou interrogatives.
  • L’utilisation de figures de style : métaphore, comparaison, oxymore, énumération, etc.
  • Le recours à l’interpellation directe du destinataire.

Aujourd’hui les femmes travaillent autant que les hommes et font largement autant d’études donc elles devraient gagner exactement le même salaire que les hommes.

Il est temps que chacun d’entre nous prenne soin de l’environnement pour assurer la pérennité de l’avenir de nos enfants !

Comme l’ont fait nos ancêtres, il faudrait être capable de vivre plus sobrement et sans compter exclusivement sur les outils de la technologie.

Ne pensez-vous pas que la peine de mort est un châtiment barbare qu’il faut abolir ?

B) L’opposition et la concession

L’opposition consiste à réfuter la thèse adverse. Elle est introduite par des connecteurs d’opposition tels que « mais, en revanche, par contre, etc. » et des conjonctions de coordination.

Si la thèse adverse est « Il faut toujours obéir à ses parents », l’opposition peut consister à dire : « Il ne faut pas toujours obéir à ses parents car eux aussi peuvent se tromper. Il faut parfois faire confiance à son propre jugement et imposer son opinion. ».

La concession consiste à admettre la justesse d’une partie des arguments de la thèse adverse. Elle est introduite par des conjonctions de concession telles que « néanmoins, pourtant, toutefois » ou des expressions telles que « Il est vrai », « On peut reconnaitre que », « Il est possible d’admettre que » etc.

Si la thèse adverse est « Tout le monde devrait parler anglais. », la concession peut consister à dire « Il est vrai que l’anglais est devenue la langue universelle qui permet de communiquer avec presque tout le monde. ».

III- Rédiger un récit argumentatif

Un récit argumentatif s’articule en paragraphes. Chaque paragraphe comporte une thèse, des arguments et des exemples.

Le récit argumentatif répond au sujet: « Tout homme devrait tendre vers la liberté comme idéal. »

Tout homme devrait tendre vers la liberté car la liberté est l’état original de l’homme. En effet, à l’état primitif ou sans le joug des autres hommes, l’homme est libre par nature. Ainsi, Robinson Crusoé dans le roman éponyme de W. Defoe retrouve sur son île une liberté totale qui le pousse à vouloir s’écarter du reste du monde pour toujours.

Tout homme devrait également rechercher la liberté car elle est un droit fondamental auquel tout citoyen qui n’a pas commis de crime a le droit sans quoi il se trouve prisonnier d’un régime totalitaire. Par exemple dans Le Meilleur des mondes, la société dans laquelle évoluent les personnages conditionne les individus en leur imposant leur patrimoine génétique. En cela, Le Meilleur des mondes est une métaphore qui illustre le refus d’accorder aux individus la liberté fondamentale qui leur permet de faire le choix de leur futur et de leur destinée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s